Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Ricard Immobilier, Agence immobilière LES PAVILLONS SOUS BOIS 93320

L'actualité de CENTURY 21 Ricard Immobilier

Le nouveau PTZ

Publiée le 10/11/2015

Le nouveau prêt à taux zéro devrait bénéficier à deux fois plus de ménages en 2016 grâce à un assouplissement des critères d'octroi. Mais surtout, il va permettre à ceux qui en bénéficient d'économiser plusieurs centaines d'euros par mois

 

Détaillé ce lundi par la ministre du Logement Sylvia Pinel, l’élargissement du prêt à taux zéro (PTZ) permettra dès l’année prochaine de réduire le coût de son crédit de manière significative.

Pour rappel, le PTZ ne finance qu'une partie de l'opération et doit donc être complété obligatoirement par d'autres prêts immobiliers et éventuellement des apports personnels.

En effet, au 1er janvier 2016, le montant maximum du PTZ accordé par la banque pourra atteindre 40% de l’emprunt total lors de l’achat d’un logement neuf (ou ancien, à condition de réaliser des travaux à hauteur de 25% du montant de l’opération), contre 18 à 26% précédemment selon la zone où se situe le bien (de A bis pour la plus "tendue" à C pour la plus "détendue").

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemple dans l'ancien à rénover

Prenons l'exemple d'un couple avec 3 enfants dont le revenu fiscal de référence tel qu'il figure sur la feuille d'impôt atteint 35.000 euros. Ils n'ont aucun apport personnel et souhaitent acheter une jolie maison ancienne dans une commune figurant dans la zone C, la seule aujourd'hui éligible au PTZ dans l'ancien (exemples : Marmande, Chablis ou Tulle).

Le bien qui les intéresse coûte au total 200.000 euros (dont 50.000 euros de travaux), répondant ainsi aux critères d'octroi du prêt sans intérêt. Dès le 1er janvier 2016, ils pourront demander à bénéficier d'un PTZ de 80.000 euros. Ce qui est nettement supérieur aux 36.000 euros auxquels ils pouvaient prétendre auparavant.

Il ne leur restera donc à emprunter auprès de leur banque que la somme de 120.000 euros, à laquelle il faudra ajouter environ 16.000 euros de frais de notaire et d'assurance (en moyenne à 8% du coût total de l’opération).

Le profil de ce ménage en question n'étant pas parmi les meilleurs, il est probable que la banque leur proposera un crédit sur 25 ans au taux de 3%. Les mensualités de remboursement des deux emprunts atteindront ainsi 645 euros par mois (dont 188 euros pour le PTZ), au lieu des 1.041,6 euros qu'ils auraient eu à payer avec l’ancienne version du prêt à taux zéro et le même crédit à 3% sur 25 ans, estime le courtier en crédit Vousfinancer.com...

Une économie de près de 400 euros par mois sur le coût total du crédit, grâce à un montant supérieur de PTZ mais également à la possibilité pour les ménages de commencer à rembourser leur prêt sans intérêt au bout de 5, 10 ou 15 ans (contre 0 à 14 ans actuellement), selon leurs revenus.

Les différentes zones d'implantation des logements en France ("zonage")

Zone A bis : comprend Paris et 76 communes Yvelines, des Hauts de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise ;

Zone A : agglomération de Paris (dont zone Abis), la Côte d’Azur, la partie française de l’agglomération genevoise, certaines agglomérations ou communes où les loyers et les prix des logements sont très élevés ;

Zone B1 : comprend certaines grandes agglomérations ou dont les loyers et le prix des logements sont élevés, une partie de la grande couronne parisienne non située en zone Abis ou A, quelques villes chères, les départements d’Outre-Mer ;

Zone B2 : villes-centre de certaines grandes agglomérations, grande couronne autour de Paris non située en zone Abis, A et B1, certaines communes où les loyers et les prix des logements sont assez élevés, communes de Corse non situées en zones A ou B1 ;

Zone C : reste du territoire.

 

Notre actualité